Madolaine Une réhabilitation contemporaine respectueuse de son patrimoine

Donneur d’ouvrage :Madolaine
Architecte :TERGOS Architecture inc. 
Entrepreneur-général :Construction Ancon inc.
Lieu :Quartier Charlesbourg, Québec
Statut :Complété 2017
Superficie :219 m2 (2 360 pi2)
Distinction :Prix Réhabilitation d’une structure ancienne, Société d’histoire de Charlesbourg

Une réhabilitation contemporaine respectueuse de son patrimoine

Située dans le quartier patrimonial de Charlesbourg, Madolaine est une entreprise familiale qui existe depuis 1969. On y retrouve du matériel d’artiste et un large inventaire de laine pour les adeptes de tricot et de tissage. Les propriétaires avaient comme projet de mener l’entreprise à un autre niveau, ce qui impliquait d’accueillir des ateliers et des expositions dans les espaces actuels. C’est par la requalification de leur entrepôt de deux étages, situé à l’arrière du magasin principal, qu’ils ont pu réaliser cette idée. Âgée de près d’une centaine d’années, cette annexe cachait un entrepôt de bois non isolé qui présentait plusieurs déficiences.

Les interventions proposées visaient à conserver le plus possible la structure existante du bâtiment tout en revalorisant ses caractéristiques. Ainsi, la structure à claire-voie de l’entrepôt a été conservée pour créer un grand espace d’exposition sur un seul étage. La structure des murs extérieurs a été doublée pour offrir une isolation supérieure et créer une nouvelle modulation à la fenestration, plus adaptée à la fonction de la salle. En plus d’apporter beaucoup de lumière à l’espace et de permettre le transport de grandes toiles, la porte de garage vitrée permet d’ouvrir l’atelier sur l’extérieur.

De plus, une nouvelle toiture isolée a été déposée sur la structure de toiture existante. De cette manière, les poutres et le platelage de la toiture de l’ancien entrepôt ont pu être conservés et exposés pour donner de la hauteur et de l’esthétisme à la salle d’exposition. Surplombant l’atelier, qui est d’une hauteur de 16 pieds, la structure est mise en valeur grâce au contraste qu’elle offre avec les surfaces blanches d’exposition.

À l’intérieur, les matériaux bruts sont à l’honneur. Le plancher est en béton poli et intègre un système radiant hydronique. De plus, l’ancien plancher de bois du deuxième étage de l’entrepôt a été récupéré pour la fabrication des portes du bureau et des salles de bain. Le revêtement extérieur est en bois prépeint, découpé par de grandes fenêtres verticales orientées plein sud, offrant ainsi toute la luminosité nécessaire aux élèves pendant les cours. Quelques aménagements ont aussi été faits à l’intérieur pour rendre l’espace plus fonctionnel.

Avec ce projet de réhabilitation, les propriétaires se sont vu récompenser d’un Prix du patrimoine par la Société d’histoire de Charlesbourg. Ce prix vise à reconnaître les efforts de sauvegarde et de réhabilitation d’une structure ancienne.

Cette nouvelle salle multifonctionnelle est aujourd’hui fréquentée par plus de deux cent vingt-cinq élèves réguliers qui y suivent des cours d’art de différents médiums : peinture à l’huile, à l’acrylique, décorative, sur bois, de porcelaine, de vitrail, de dessins, de tricot.

Une conception intégrée au site

Requalification d'un bâtiment existant
Réutilisation de la structure existante et mise en valeur de la structure du toit
Une insertion contemporaine respectueuse du patrimoine

Le choix des matériaux

Récupération et réutilisation des planchers existants pour fabriquer les portes
Revêtement extérieur en bois

Une enveloppe écoénergétique et efficace

Toiture performante déposée sur la structure de la toiture existante
Isolation supérieure des murs
Dalle de plancher en béton (masse thermique)

Confort, santé et esthétisme

Esthétique contemporaine avec intégration de structure ancienne
Lumière naturelle
Plancher radiant