Îlots de Fraîcheur

Selon Wikipedia, les îlots de chaleur urbains « sont des élévations localisées des températures, particulièrement des températures maximales diurnes et nocturnes, enregistrées en milieu urbain par rapport aux zones rurales ou forestières voisines ou par rapport aux températures moyennes régionales. »  Ici on parle d’îlots de fraîcheur urbains!

Pas besoin d’études scientifiques pour nous prouver le phénomène mondial des îlots de chaleur, on le ressent très bien au quotidien lorsqu’on se promène d’un centre urbain dense vers un parc vert et ombragé…  Avec les Urbainculteurs, TERGOS Architecture et Construction a d’ailleurs participé à la création de la Place publique de l’Hôtel de Ville de Québec, dans le Vieux-Québec, ou pendant le temps chaud nombreux sont les touristes qui y ont migré.

Dans les zones climatiques nordiques, les matériaux de construction à base de terre et de minerai (pierre, brique, béton, asphalte, &c.) jouent un rôle important comme masse thermique.  Ils accumulent la chaleur du soleil pendant le jour et la rediffusent pendant la nuit, lorsque la température ambiante est plus basse.

Mais trop de minéralité en ville peut facilement déséquilibrer une balance naturelle de la température ambiante considérée confortable.  Dans un reportage il y a quelques jours, Radio-Canada présentait quelques initiatives à Québec :

15R21_Écopropriétés Habitus_TERGOS_architecture_cour verte intérieure_ilot de fraicheur_pointe-aux-lièvres_écoquartier_Ville Québec

Aujourd’hui, surtout dans nos quartiers centraux, il est important de créer des îlots de fraîcheur – c’est-à-dire des zones urbaines vertes, ombragées et humides.  Il existe une quantité illimités d’endroits exiguës et oubliés pour créer de tels espaces : un balcon, une petite toiture, un stationnement abandonnée, une zone pavée entre deux bâtiments, une ruelle… les possibilités sont infinies!  Ces petits parcs, privés ou publics, sont certains d’attirer de l’âme et de la vie au quartier.

C’est aussi l’occasion parfaite pour mettre la culture maraîchère urbaine en avant-plan : intégration de bacs, de préaux, utilisation d’arbres et d’arbustes fruitiers, l’acériculture en ville, enfin la création d’espaces verts en ville nous permet d’explorer des nouvelles avenues et pousser vers la création de villes autosuffisantes en alimentation.

Yann Grenier, surintendant des chantiers, nous explique ici à la Semaine Verte, les bases d’une toiture verte :

Depuis 16 ans TERGOS joue un rôle prépondérant par l’entremise de son architecture et ses constructions, en intégrant de façon continue des îlots de fraîcheur, là ou c’est possible!

Vous voulez créer un îlot de fraîcheur chez vous? à votre école? dans votre ruelle?  sur votre mur?  Communiquez avec nous!

Pour plus d’information, consultez :